LAISSEZ-VOUS CONTER L’HISTOIRE DE L’EGLISE DE SAINT AUBIN

Histoire :

Saint-Aubin : anciennement Saint-Aubin-La-Rivière est attesté sous la forme Sanctum Albinum vers 1020. En 1823, une ordonnance royale prononce la fusion des communes de Saint-Aubin-la-Rivière et d’Epinay sous le nom de Saint-Aubin-Epinay.

Située au centre bourg du village, l’église de Saint-Aubin aurait été construite entre 1849 et 1853 à l’emplacement d’une ancienne église datant du début du XVe siècle et dont il ne reste, a priori, pas de vestiges.

Pas ou peu remaniée, elle forme un ensemble architectural homogène.

Après d’importants travaux de rénovation, l’église de Saint-Aubin a retrouvé son charme d’antan. L’édifice a été entièrement restauré en une année. Les travaux de restauration ont été financés par les Saint-Aubinois, les subventions et les dons récoltés par la Fondation du Patrimoine.

Mobilier cultuel :

L’orgue a été offert par la  famille STACKLER.

Il a été construit par Georges KRISNER, un facteur d’orgue rouennais. C’est à la fois un orgue d’accompagnement et de tribune.

Il a été inauguré le 21/10/1899.

Le baptistère passe pour être du XIIIe siècle. Il est conservé au Musée Départemental de Rouen.

Le chemin de croix a été offert par la famille STACKLER pour les noces d’André Jean Baptiste STACKLER né en 1858 et Joséphine Alice VERSPIEREN née en 1860. Les noces ont eu lieu le 10/12/1881.

L’érection du chemin de croix a eu lieu le 10/12/1881

14 croix surmontent les tableaux du chemin de croix.

Une vingtaine de bénévoles ont participé à la remise en état du mobilier cultuel lors des travaux de rénovation de 2017.

Voici quelques noms de curés qui ont officié à Saint Aubin :

  • Au XIIIe siècle Jean dit Maalle succède à l’Abbé Robert à la cure de Saint Aubin La Rivière.
  • M l’Abbé PAPILLON Pierre Louis Célestin a été curé de Saint-Aubin-Epinay de 1844 à 1846
  • M l’Abbé ANQUETIL Léonard-Généreux, né en 1820, fut curé de Saint-Aubin-Epinay de 1848 (date de son ordination) à 1860. Il devint ensuite économe du collège Join Lambert, alors à Bois-Guillaume, où il mourut en 1885.
  • M l’Abbé GUEBERT Charles-Etienne, né le 14/12/1821 à Rocquemont prit la suite de l’abbé ANQUETIL comme curé de Saint-Aubin-Epinay en 1860. Il arrivait de Nolleval où il avait été curé depuis 1845 (date de son ordination). Son jubilé sacerdotal a eu lieu le dimanche 28 juillet 1895 en présence de l’archevêque de Rouen. Pour l’occasion, Mme STACLER a offert un feu d’artifice (semaine Diocésaine du 3/08/1895). Il a été 38 ans prêtre à Saint-Aubin-Epinay. Il démissionna pour des raisons de santé en 1898 et mourut le 21/08/1898 à la maison de retraite de Bonsecours.
  • M l’Abbé DEHAYERE a été curé de Saint-Aubin-Epinay de 1898 à 1901.
  • M l’Abbé MARTEL curé de Saint-Aubin-Epinay. Il est décédé  à la guerre en 1917.
  • M l’Abbé Anicet BILOA EWODO a été ordonné prêtre de la paroisse le dimanche 10 septembre 2017.

Petites anecdotes à partager :

  • Au moyen âge, environ  80 paroissiens fréquentaient l’église de Saint Aubin.
  • Il se faisait anciennement une procession à Bonsecours le jour de l’Ascension, et une autre à la chapelle St Adrien, le lundi de la Pentecôte. Ces processions furent remises à un autre jour par l’autorité ecclésiastique. Depuis la Révolution, celle de la Pentecôte a été rétablie.  Ce village dit Duplessis, a tiré son surnom de la petite rivière d’Aubette, sur laquelle il est situé. Quelques titres du XVe siècle l’appellent S. Albini de piris (St Aubin des Poiriers).
  • La première fête de la jeunesse du Diocèse de Rouen a eu lieu à Saint-Aubin-Epinay en juillet 1902. Tous les patronages de Rouen et sa région était réunis.
  • Le coq de l’église de Saint Aubin reste unique en son genre avec ses deux trous de carabine 22 long rifle.

La Journée du Patrimoine du 22 septembre 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *